C'est prodigieux! /

Exposition solo au CEAAC, Strasbourg, France (2019)

L’exposition C’est prodigieux! présente les recherches menées par Magali Baribeau-Marchand au cours d’une résidence de création à l’automne 2018. Durant deux mois, elle a fréquenté divers lieux de passage et de rassemblement à Strasbourg en s’intéressant aux objets déposés dans l’espace public, que l’on charge d’un symbole soit festif, commémoratif ou rassembleur; des offrandes qui passent parfois inaperçues mais qui contribuent à créer des liens entre les gens. Avec la volonté de révéler le potentiel sensible de ces objets et guidée par le concept qu’en archéologie, tous les fragments ont de l’importance, elle a prélevé une multitude de signes tangibles et intangibles, dans l’espace public. Elle en a créé un corpus sculptural de petits objets témoins de son expérience et des dispositifs qui magnifient les détails et rendent précieux l’anodin.

 

Au cours de son séjour, elle a donc mené différentes cueillettes. Elle a entre autre ramassé des confettis au sol à la suite de fêtes ou d’événements, tout en consignant les lieux, dates, anecdotes ou remarques. Elle a aussi capturé des phrases dites par des inconnus et collectionné des postures de corps s’attardant à une offrande commémorative. Cailloux, et minuscules objets trouvés dans les rues furent aussi dans sa mire.

 

Se faisant, elle a expérimenté un rapport au temps décalé qui prône, à travers la flânerie et la dérive, le geste d’observer et l’importance du don, de la trouvaille et de la surprise dans le tissu social. Il s’agissait d’entrer en relation sensible avec la ville; de suivre les mouvements internes qui la composent, de saisir l’humanité qui l’habite et mettre en lumière la poésie dissimulée dans le quotidien ordinaire.

Source : Magali B. Marchand et Langage Plus